AccueilNewsPersonnesRecherchePublicationsEnseignementsLiensGEMI Anglais
IRD CNRS UM2 UM2 HCSP HCSP

Nous sommes l'une des 7 équipes de l'Unité Mixte de Recherche 2724, Génétique et Evolution des Maladies Infectieuses, une Unité Mixte de Recherche entre le CNRS et l'IRD, basée au Centre de Recherche IRD à Montpellier. DySMI intègre des approches écologiques et évolutives pour comprendre (i) comment les maladies infectieuses et parasitaires interagissent avec leur environnement, y compris les diversités d'hôtes vecteurs et réservoirs, à différents niveaux d'échelles et d'organisation, et (ii) pourquoi et comment les agents pathogènes (ré)émergent et diffusent dans les populations d'hôtes. Les recherches mettent particulièrement l'accent sur la diffusion spatio-temporelle des agents pathogènes en systèmes fragmentés (réseaux hydrographiques, îlots forestiers, systèmes urbains et ruraux,...), et visent à apporter des éléments de connaissance sur les facteurs d'émergences de zoonoses, ainsi que sur des stratégies optimales de lutte et de contrôle des maladies infectieuses et parasitaires. Les travaux de nature transdisciplinaire associent des recherches sur le terrain en France, en Amérique du Sud (Guyane, Brésil, Surinam, Pérou, Colombie), et en Afrique de l'Ouest (Sénégal) et du Nord (Maroc, Egypte) avec des approches empiriques (analyses de données) et plus théoriques (modélisation statistique et mathématique, génétique des populations en épidémiologie) pour comprendre la circulation d'agents pathogènes dans les populations d'hôtes. DySMI est l'une des 2 équipes de l'UMR à avoir des personnels en affectation outre-mer, en Guyane française, et est à l'initiative des observatoires de surveillance sur le paludisme dans cette Région d'Outre-Mer. Les recherches développées dans DySMI tournent autour de 3 questions principales en épidémiologie des maladies infectieuses et parasitaires : (1) Quels sont les mécanismes proximaux et distaux, abiotiques et biotiques, permettant d'expliquer la persistance d'agents microbiens ou parasitaires dans l'environnement ? ; (2) Comment un agent infectieux diffuse t'il dans et entre les populations animales ou humaines, et comment l'infection par un agent pathogène peut avoir des répercussions sur la susceptibilité individuelle à d'autre agents microbiens ; quelles sont alors les conséquences sur les dynamiques épidémiques d'autres agents ? ; (3) en regard de ces connaissances, quelles peuvent être les conséquences des interventions humaines tant dans l'utilisation de la vaccination que de la modification des écosystèmes sur les dynamiques de transmission ?

rapport sur le changement climatique et la santé en France